TRIPLE / 2014

 

Photos / Kasper Toeplitz

Triple est une réactualisation d'un travail plus ancien, Marine, qui nous suit, Myriam Gourfink et Kasper T. Toeplitz, depuis plusieurs années.

Pour cette forme, plus complexe, mais dévoilant plus de la construction interne du projet (qui est basé, pour sa partie chorégraphique, sur des choix aléatoires dans un ensemble de possibles strictement notés, dont la somme dépasse largement la durée de la pièce, donc dont tous les éléments ne sont jamais dansés lors d'une représentation) le choix a été fait de donner à voir - ou percevoir - TROIS réalisations simultanées de la même proposition : forcément différentes, mais fondamentalement imbriquées et identiques.

Les trois danseuses sont placées indépendamment, dans trois espaces que l'on peut peut-être voir en même temps mais aussi, mieux, qui obligent à un déplacement et ne permettent pas de tout voir dans le même regard.

La musique - une longue montée électronique formée de 666 sons "purs" - est "presque" la même pour les trois espaces, excepté un léger jeu de décalages temporels variant en continu sur quelques centaines de millisecondes, faisant ainsi les trois espaces se courir après, se doubler et se répondre en permanence.

Triple is a reworking of a older piece, Marine, which has followed us - Myriam Gourfink and Kasper T. Toeplitz – around for a number of years.

This more complex form reveals more of the project’s internal construction, whose choreographic part is based on random choices within a given set of strictly defined possibilities. These possibilities are too numerous to fit within the length of the piece, so the entire set of elements are never fully used in a single performance. For this reworking, we decided to put forth – or allow to be sensed – THREE simultaneous executions of a single proposal, which were by nature different, yet fundamentally linked to each other and identical.

The three dancers are positioned independently of each other in three spaces, which, although they can be seen at the same time, force spectators to readjust their vision so that not everything can be seen with the same look.

The music – a long electronic build-up of 666 “pure” sounds – is “almost” the same for the three spaces, aside from a small time lag varying over a span of a few tenths of a second, creating the effect of the three spaces continually chasing each other, doubling up, and responding to each other.

CHOREGRAPHY
Myriam Gourfink

MUSIC
Kasper T. Toeplitz

DANCERS
Carole Garriga, Myriam Gourfink, Cindy Van Acker

Premiered :17th > 18th OF APRIL - La Panacée, Montpellier - IETM Montpellier Languedoc Roussillon 2014.


Coproduction La Panacée, Montpellier. Performance présentée avec le soutien de l'Onda Office national de diffusion artistique.? Myriam Gourfink / association Loldanse est en résidence au Forum, scène conventionnée de Blanc-Mesnil, avec le soutien du Département de la Seine-Saint-Denis.