MOLECULAR BLACK / 2006

 

Photos / Sébastien Laurent

Concept : Kasper T.Toeplitz

L'impulsion de Molecular Black vient d'une commande d'une musique inédite que Le Louvre fit à Kasper T Toeplitz pour le film expressionniste de 1920 de Karl Heinz Martin, Von Morgens Bis Mitternacht.
Voulant éviter que la nouvelle composition ne soit strictement assujettie à la dramaturgie du film, il imagina une sorte de "prologue" de plus de 20 minutes: le long de l'écran noir - le noir chaotique des amorces des films muets - une lente danse, une unique traversée, dans la pénombre; la danse et sa chorégraphie ayant été réalisées par Myriam Gourfink.
Molecular Black reprend l'idée de ce moment en l'extrapolant à une pièce autonome. La pellicule de celluloïd est remplacée par une création vidéo - de Keja Ho Kramer - des images de noir, flux de noir, une danse invisible.
La musique est jouée en live - génération et synthèse en temps réel calculées par un ordinateur ; une partition de 35 minutes. Un travail sur le bruit et le souffle - bruit noir, salissures - une lente ascension brisée .
La danse reste linéaire - comme un bas relief le long de l'écran, légèrement en dessous, une seule traversée, lente, très lente, jouant de la vision du corps presque invisible et de son unique ombre, en périphérie du regard et du plateau.
Durée : 40 minutes

Kasper T. Toeplitz

Concept : Kasper T.Toeplitz

The Impulse for Molecular Black originates from a previous work. The Louvre commissioned a piece to accompany the expressionist 1920 film Von Morgens Bis Mittefnacht, by Karl Heinz Martin. Wanting to avoid making a musical score, which would solely stick to the films dramatic structure, I imagined a 20 minute prologue, Beneath the black screen - the black chaos of head leader for silent films -, across the stage, a slow dance, a unique crossing, in close darkness; the dance is interpreted and choreographed by Myriam Gourfink. Molecular Black takes this moment and stretches its idea into an autonomous piece.
The film of celluloid leader is replaced by a video creation of Keja Ho Kramer – Images of Blackness, a flow of Blackness.
The music is, equally played live- real-time generation and sound synthesis played on a computer - a 35 minutes composition, a work on sound and breath – the black noise, dirty artefacts, a broken ascension.
The dance remains linear – a moving sculpture along the screens, slightly below, one time crossing, slowly, very slow, tricks our vision with the almost invisible body and it’s shadow on the periphery of our sight and the stage.
The duration of Molecular Black is 40 minutes

Kasper T. Toeplitz

CHOREGRAPHY
Myriam Gourfink

CONCEPT & MUSIC
Kasper T. Toeplitz

DANCERS
Myriam Gourfink

VIDEO
Keja Ho Kramer

TECHNIC
Zakariyya Cammoun

Premiered : october 13 2006, at DTW, Springdance Festival, New-York
Replayed at : Naxos Bobine, Paris

Production : Loldanse. Loldanse is supported by la direction des affaires culturelles d'Ile- de-France - Ministère de la culture et de la communication au titre de l’aide à la compagnie chorégraphique.