GRIS / 2016

 


Carole Garriga, Margot Dorléans, Deborah Lary et Véronique Weil évoluent et se rencontrent dans un espace très restreint. Dans cette aire de jeu réduite, où les corps des unes masquent et découpent celui des autres, induisant apparition et disparition de formes, leurs corps s’entremêlent.

Pour amplifier le volume des corps dans le cadre, la composition utilise des déplacements et des orientations qui évitent les huit directions classiques (le front, le lointain, les deux côtés, l’oblique de l’avant gauche à l’arrière droit, celle de l’avant droit à l’arrière gauche, le haut, le bas) et favorise les diagonales subtiles se situant entre ces grands repères.

Dans ce brassage des corps, les danseuses explorent des relations : passent du corps à corps, au face à face, à la prise de distance, tournent les talons, se rapprochent, se déchirent, se chiffonnent, se prennent le bec, se mettent en boules, se mettent à dos.

Elles sont en prise avec les lois de l’altérité, en prise avec le flux qui les met en mouvement : leurs émotions. Dans leur univers déferlent les vagues sonores de la musique de Kasper T.Toeplitz allant du déchaînement à la stagnation : un partenaire d’un autre ordre, plus immatériel peut-être, qui se déplace dans l’espace comme la promesse d’un accomplissement à venir.

Myriam Gourfink

GRIS (GREY)
Carole Garriga, Margot Dorléans, Deborah Lary and Véronique Weil dance and meet in a very small space. In this reduced area, the bodies of some dancers mask and cut the body of the others. They create appearance and disappearance of forms, their bodies interweave.

To amplify the volume of the bodies, the composition uses orientations which avoid the classic directions : the front, the back, both sides, the front diagonals left and right, the back diagonals left and right, the top and the bottom ; in order to favor the more subtle diagonals being situated between these big marks.

In this intermingling of bodies, the dancers explore relations: facing each others, turning their back on each other, standing side by side, or searching an ergonomics between the bodies.

They are confronted to the laws of the otherness, in grip with the flow which puts them in movement: their feelings. In their universe unfurl the sound waves of the music of Kasper T.Toeplitz going of the outburst to the stagnation: a partner of another order, more immaterial maybe, which moves in the space as the promise of a fulfillment to come.

Myriam Gourfink


Premiered 10, 11, 12, 13th of february 2016 at Centre Pompidou

CHOREGRAPHY
Myriam Gourfink

DANSE
Carole Garriga, Margot Dorléans, Deborah Lary and Véronique Weil

COMPOSITION
Kasper T.Toeplitz

ELECTRIC BASS AND LIVE ELECTRONICS
Kasper Toeplitz

LITHOPHONE
Philippe Foch

SOUND
Zakariyya Cammoun

COSTUMES
Laurence Alquier

DURATION
60 MIN

Production : LOLDANSE Coproduction : Les Spectacles vivants-Centre Pompidou, CCNT, Tours Créé dans le cadre de l'accueil studio au CCNT Tours, et d'une résidence de saison à Micadanses. Avec le soutien du CND, un centre d’art pour la danse, accueil en résidence. L'association LOLdanse est soutenue par le ministère de la Culture et de la Communication, Drac Île- de-France, au titre de l'aide aux compagnies conventionnées.